Mortalité maternelle et néonatale

Mortalité maternelle et néonatale

Un seul hôpital pour soins obstétricaux d’urgence dans la région du nord

Selon une étude de l’Institut national de la statistique (INS), l’hôpital de Djamboutou à Garoua est l’unique formation sanitaire qui prodigue des soins obstétricaux et néonatals d’urgence (SONU) dans la Région. En effet, les SONU désignent l’ensemble des procédures, services et soins visant à prendre en charge en urgence les complications d’une femme au cours de la grossesse, de l’accouchement et des suites de couches ainsi que les complications précoces du nouveau-né.

Pourtant
les normes internationales indiquent que le minimum acceptable défini est de
cinq établissements offrant les SONU pour 500 000 habitants, dont une FOSA soins obstétricaux et néonatals d’urgence complète (SONUC) au
moins. La région du Nord qui compte une population estimée à 2 442 578
(chiffres 2015) habitants, devrait disposer de 25 structures sanitaires SONU
parmi lesquelles au moins 5 SONUC, pour que la couverture au niveau régional
réponde aux normes.

On
peut noter que dans la même étude que les fonctions qui ont le plus disqualifié
les FOSA sont par
ordre d’importance décroissante, l’accouchement assisté par voie basse (ventouse
ou forceps), la pratique de la césarienne, la réanimation du nouveau-né avec
ballon et masque, et les transfusions sanguines. Ces fonctions essentielles
sont pratiquées par moins de 10% des FOSA. De même, l’utilisation des services
SONUC est très faible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *